Navigation – Plan du site
II. État des lieux lié à la présence du FLE dans les différents niveaux d’enseignement

Système éducatif portugais

Enseignement du Français au Portugal
Eulália Alexandre

Résumés

Les objectifs de cette communication ont été de présenter le système éducatif portugais, ses principes et priorités, sa structure, ses cours, le curriculum de l’enseignement élémentaire et celui de l’enseignement secondaire, ainsi que l’évaluation et la certification ; d’analyser la situation particulière de l’enseignement du français au Portugal, soit à l’enseignement élémentaire, soit à l’enseignement secondaire, dans le cadre des langues vivantes étrangères et des dernières données statistiques ; et de montrer, dans le cadre du Protocole de Coopération Éducative franco-portugais du 10 avril 2006, les différents programmes et projets innovants qui sont actuellement développés au Portugal, tels que les Assistants de Français, les Sections Européennes de Langue Française, les Séjours Professionnels et la certification DELF scolaire.

Haut de page

Texte intégral

Le système éducatif portugais – Principes et priorités

1Le système éducatif portugais se base sur un ensemble de principes précis, parmi lesquels on souligne :

  • L’éducation préscolaire universelle pour des enfants à partir de 5 ans ;

  • L’enseignement obligatoire pour tous les enfants et les jeunes pendant 12 ans – de 6 à 18 ans, ou jusqu’à la conclusion de l’enseignement secondaire ;

  • Une offre éducative gratuite aux écoles maternelles et aux établissements scolaires publics ;

  • La liberté de choix de l’établissement scolaire fréquenté – établissements publics et privés ;

  • Un curriculum national et la gestion autonome des établissements scolaires.

2En ce qui concerne les grandes priorités du système éducatif portugais, on peut référer les priorités suivantes :

  • Offrir une formation de base commune, à travers l’acquisition de connaissances et le développement de capacités fondamentales ;

  • Promouvoir une culture de rigueur et d’excellence dans l’éducation ;

  • Améliorer la réussite scolaire et la qualité de l’éducation.

Le système éducatif portugais – Structure

3Comme l’on a signalé, au Portugal l’enseignement est obligatoire pendant 12 ans, pour tous les élèves âgés de 6-18 ans ou jusqu’à ce qu’ils complètent l’enseignement secondaire.

4L’enseignement obligatoire est fondamentalement divisé en deux étapes. La première étape est appelée ensino básico (enseignement élémentaire) et correspond à l’enseignement primaire et au collège. L’enseignement élémentaire dure 9 ans et il est divisé en 3 cycles de scolarité :

  • Le 1er cycle dure 4 ans – de la 1ère année à la 4e année – et il est destiné aux enfants âgés de 6 à 10 ans ;

  • Le 2ème cycle dure 2 ans – de la 5e année à la 6e année – et il est destiné aux élèves âgés de 10 à 12 ans ;

  • Le 3ème cycle dure 3 ans – de la 7e année à la 9e année – et il est destiné aux élèves âgés de 12 à 15 ans.

5La deuxième étape de l’enseignement obligatoire est appelé ensino secundário (enseignement secondaire) et correspond au lycée. L’enseignement secondaire dure 3 ans – de la 10e année à la 12e année – et il est destiné aux élèves âgés de 15 à 18 ans.

Le système éducatif portugais – Cours

6Dans le système éducatif portugais, les élèves peuvent choisir parmi différentes modalités d’enseignement.

7Ainsi, à l’enseignement élémentaire, il y a l’enseignement élémentaire général, les cours d’éducation artistique spécialisée, les cours de formation vocationnelle et l’éducation des adultes.

8À l’enseignement secondaire, il y a les cours scientifiques et humanistiques, les cours à plans spécifiques, les cours artistiques spécialisés, les cours professionnels, les cours de formation vocationnelle et l’éducation des adultes.

Le système éducatif portugais – Curriculum et matières

9Tel que l’on a indiqué, l’enseignement élémentaire général dure 9 ans et il est divisé en 3 cycles d’apprentissage : le 1er, le 2ème et le 3ème cycles.

10Au 1er cycle, les enfants ont portugais (minimum de 7h/semaine), mathématiques (minimum de 7h/semaine), estudo do meio (histoire, géographie et sciences), expressions artistiques et physiques-motrices, étude surveillée et l’offre supplémentaire de l’établissement ; ils peuvent avoir aussi des activités d’enrichissement du curriculum (AEC). À partir de 2015/2016, ils auront obligatoirement anglais comme langue étrangère (LE I).

11Au 2ème cycle, les élèves ont les matières suivantes : portugais (6h/semaine), anglais (LE I), histoire et géographie du Portugal, mathématiques (6h/semaine), sciences naturelles, éducation visuelle, éducation technologique, éducation musicale, éducation physique et formation religieuse (facultative).

12Au 3ème cycle, les élèves étudient portugais (5h/semaine), anglais et une deuxième langue étrangère (LE II), histoire, géographie, mathématiques (5h/semaine), sciences naturelles, physique-chimie, éducation visuelle, TICE, l’offre de l’établissement, éducation physique et formation religieuse (facultative).

13Concernant l’enseignement secondaire et les cours scientifiques et humanistiques, la structure de ceux-ci se divise en deux composantes : la formation générale et la formation spécifique.

14À la formation générale, qui est commune à tous les cours scientifiques et humanistiques, les élèves étudient obligatoirement portugais, une langue étrangère I, II ou III (qui peut être l’allemand, l’espagnol, le français ou l’anglais), philosophie et éducation physique.

15À la formation spécifique, dont l’objectif est de favoriser une préparation solide dans le domaine spécifique de chaque cours scientifique et humanistique, les élèves ont une matière triennale obligatoire (10e, 11e et 12e années) et ils choisissent : 2 matières biennales (10e et 11e années), directement liées à la nature scientifique du cours et 2 matières annuelles (12e année), une liée à la nature scientifique du cours et l’autre peut être liée à d’autres domaines scientifiques. La formation religieuse reste toujours optionnelle.

16Au présent, l’accent est mis sur le renforcement de l’autonomie des établissements scolaires et sur la flexibilité accordée à l’organisation des activités scolaires.

17Ainsi, il y a un temps maximum attribué à chaque cycle de l’enseignement élémentaire et à l’enseignement secondaire : l’horaire hebdomadaire peut aller jusqu’à 22,5-26h/semaine chaque année du 1er cycle ; jusqu’à 22,5-23,2h/semaine au 2ème cycle ; jusqu’à 25,5-26,2h/semaine au 3ème cycle ; et enfin jusqu’à 34-36h/semaine à l’enseignement secondaire.

18Le Ministère de l’Éducation et de la Science (MEC) définit le temps minimum alloué à un domaine ou à une matière spécifique et le temps maximum par année ou par cycle, lesquels sont gérés de façon flexible par les établissements scolaires, en fonction de leurs besoins.

Le système éducatif portugais – Évaluation et certification

19L’évaluation fait partie de la pratique éducative, en permettant une collecte systématique d’informations essentielles à la prise de décisions appropriées pour améliorer la qualité de l’apprentissage des élèves.

20Par rapport à l’enseignement obligatoire, l’évaluation est organisée en trois modalités différentes : évaluation diagnostique, formative et sommative (interne et externe). D’un côté, les élèves de l’enseignement élémentaire (à l’exception du 1er cycle) sont généralement évalués d’après une échelle d’évaluation sommative de 1-5, selon laquelle 3 correspond à la réussite ; de l’autre côté, les élèves de l’enseignement secondaire sont évalués d’après une échelle d’évaluation sommative de 0-20, selon laquelle 10 équivaut à la réussite.

21Il y a des épreuves nationales (évaluation externe) de portugais et de mathématiques à la fin de chaque cycle de l’enseignement élémentaire, c’est-à-dire en 4e, 6e et 9e années.

22À l’enseignement secondaire, l’élève doit obtenir une classification d’au moins 10/20 pour toutes les matières du curriculum et, pour conclusion des études, il faut réaliser obligatoirement 4 examens nationaux des matières suivantes : portugais, la triennal et les deux biennales de la formation spécifique ; il y a aussi un examen national de philosophie, lequel est facultatif.

23Pour terminer, il faut remarquer que les examens nationaux de l’enseignement secondaire peuvent se constituer comme épreuves d’accès à l’enseignement supérieur.

La situation de l’enseignement du français

24En ce qui concerne le français à l’enseignement élémentaire, il faut prendre en compte que la sensibilisation/initiation au français est prévue pour le 1er cycle, dans le cadre des activités d’enrichissement du curriculum (AEC), en fonction des projets éducatifs des établissements scolaires.

25L’apprentissage du français comme deuxième langue étrangère (LE II) peut avoir lieu à partir du 3ème cycle (7e, 8e et 9e années) et les élèves peuvent choisir entre l’allemand, l’espagnol et le français, en fonction de leurs intérêts et de l’offre des établissements scolaires. Les facteurs décisifs dans le choix du français semblent être encore la tradition et les affinités culturelles avec la France.

26Par rapport au français à l’enseignement secondaire, les cours scientifiques et humanistiques garantissent, à la formation générale, une LE I, II ou III comme matière obligatoire (10e et 11e années) ; et, à la formation spécifique, une LE I, II ou III comme matière facultative (12e année).

27Le français, niveau continuation ou initiation, se présente donc comme l’une des options, à côté d’autres langues comme l’allemand, l’espagnol et de l’anglais.

28Il faut ajouter que le cours scientifique et humanistique de Langues et d’Humanités comprend également, dans la formation spécifique, la matière facultative de LE I, II ou III (10e-11e années et 12e année).

29D’un point de vue général et relativement aux langues vivantes étrangères à l’enseignement secondaire, le MEC au Portugal reconnaît l’importance du plurilinguisme dans un monde globalisé et dans une Europe sans frontières, mais avec de différentes identités culturelles et linguistiques que nous devrions tous valoriser.

30Il n’est, toutefois, possible ni souhaitable d’augmenter maintenant le nombre de matières obligatoires dans les cours scientifiques et humanistiques de l’enseignement secondaire.

31Le MEC assure ainsi l’apprentissage obligatoire, pour tous les élèves de l’enseignement secondaire, d’une langue étrangère, niveau continuation ou initiation (LE I, II ou III). En outre, les élèves peuvent aussi continuer l’apprentissage d’une des langues étrangères apprises dans l’enseignement élémentaire, comme matière supplémentaire.

32Selon les données indiquées par la Direction générale des Statistiques de l’Éducation et de la Science (DGEEC) au Portugal, le nombre d’élèves inscrits en français présente des oscillations depuis 2008/2009, soit à l’enseignement élémentaire (2ème et 3ème cycles), soit à l’enseignement secondaire :

Année Scolaire

N.bre élèves de français

à l’ens. élémentaire

N.bre élèves de français

à l’ens. secondaire

N.bre total d’élèves

2008/2009

272.796

30.947

303.743

2009/2010

256.410

29.649

286.059

2010/2011

247.285

32.266

279.551

2011/2012

239.392

29.110

268.502

2012/2013

239.891

26.331

266.222

Source : DGEEC (données modifiées en juin 2015, en impliquant l’enseignement public et l’enseignement privé)

33On peut constater qu’il y a eu une diminution générale de l’apprentissage du français dans le système éducatif portugais : de 303.743 élèves en 2008/2009 à 266.222 élèves en 2012/2013. Cette baisse peut être liée au déclin général de la population scolaire ; à l’augmentation de l’espagnol depuis son entrée dans le système éducatif portugais ; et, finalement, à une légère croissance de l’allemand, notée plus récemment.

34À l’enseignement élémentaire, on a remarqué l’accroissement plus récent du français pendant l’année scolaire 2012/2013, avec 239.891 élèves.

35À l’enseignement secondaire, le français a aussi augmenté pendant l’année scolaire 2010/2011, avec 32.266 élèves ; pourtant, les années suivantes, le nombre d’élèves inscrits en français a subi une autre diminution : 26.331 élèves en 2012/2013.

36Malgré ces fluctuations, le français reste, en termes quantitatifs, la LE II la plus enseignée au Portugal, quand comparée avec l’allemand et l’espagnol.

37En plus, il faut souligner que, d’après les données fournies par la DGEEC, le nombre total d’élèves inscrits en français reste élevé par rapport aux autres langues :

Année Scolaire 2012/2013

Nb. d’élèves
à l’ens. élémentaire

Nb. d’élèves
à l’ens. secondaire

Nb. total d’élèves

Allemand

2.942

2.873

5.815

Espagnol

92.033

28.848

120.881

Français

239.891

26.331

266.222

Source : DGEEC (données modifiées en juin 2015, en impliquant l’enseignement public et l’enseignement privé)

38En ce qui concerne les données officielles de l’année scolaire 2013/2014, selon la DGEEC, elles seront disponibles seulement à partir d’octobre 2015.

Programmes et projets innovants en français

39Le Protocole de Coopération Éducative franco-portugais entre les ministères de l’Education du Portugal et de la France a été signé le 10 avril 2006, à Paris.

40Réaffirmant l’intérêt pour améliorer l’apprentissage des langues étrangères et pour favoriser le multilinguisme, les signataires de ce protocole ont accordé de promouvoir l’offre en portugais et en français dans les systèmes éducatifs des deux pays, dans la perspective de développer une offre linguistique plurielle.

41Dans le cadre de ce protocole, le Portugal a développé différents programmes et projets innovants dans les établissements scolaires de l’enseignement élémentaire et de l’enseignement secondaire, tels que les Assistants de Français, les Sections Européennes de Langue Française, les Séjours Professionnels et la certification DELF scolaire, dont on parlera ensuite.

Programme des Assistants de Français

42Mis en œuvre depuis 1974, ce programme s’est développé jusqu’à présent sans aucune interruption et sur une base réciproque avec le Programme des Assistants de Portugais en France.

43Ses objectifs principaux sont de sensibiliser les élèves à la connaissance de la langue française et des cultures francophones ; de contribuer à l’amélioration des compétences linguistiques des élèves ; et d’appuyer les enseignants de français à l’intérieur et à l’extérieur de la salle de cours.

44Les destinataires de ce programme sont les établissements scolaires de l’enseignement élémentaire et de l’enseignement secondaire.

45En ce qui concerne l’année scolaire 2014/2015, il y a 14 assistants français et 14 établissements scolaires d’affectation dans les cinq régions portugaises (4 au Nord, 3 au Centre, 3 à Lisbonne et la Vallée du Tage, 2 à l’Alentejo et 2 à l’Algarve).

Projet des Sections Européennes de Langue Française (SELF)

46Mis en œuvre à partir de l’année scolaire 2006/2007, le projet des SELF au Portugal incluait au début 7 établissements scolaires et 227 élèves.

47Ses objectifs principaux sont la valorisation de l’apprentissage de la langue française à travers un renforcement de 45 min de la charge horaire de français ; l’apprentissage de contenus d’une ou deux disciplines non linguistiques (DNL) en langue française (les classes EMILE/CLIL) ; le développement d’une identité européenne ; et la préparation des élèves aux défis de demain.

48Les destinataires de ce projet sont les établissements scolaires de l’enseignement élémentaire et de l’enseignement secondaire.

49Par rapport à l’année scolaire 2014/2015, on compte un total de 1339 élèves, 57 classes et 30 établissements scolaires dans les cinq régions portugaises (11 au Nord, 5 au Centre, 8 à Lisbonne et la Vallée du Tage, 3 à l’Alentejo et 3 à l’Algarve) – source : DGE/DGEstE (données modifiées en juin 2015, d’après le dernier comptage).

Programme Séjours Professionnels

50Au Portugal, ce programme a été mis en œuvre à partir de 2009/2010, en ayant pour objectifs principaux de contribuer à l’amélioration linguistique, pédagogique et culturelle des enseignants (de langue ou de DNL) et de leur proposer un séjour de deux semaines pour l’observation et la participation à la vie scolaire des établissements scolaires portugais et français.

51Les bénéficiaires de ce programme bilatéral sont les enseignants français et portugais, de préférence ceux impliqués dans des projets de Sections Européennes en France et au Portugal.

52Concernant l’année scolaire 2014/2015, 4 professeurs français seront accueillis dans des établissements portugais et 3 professeurs portugais seront reçus dans des établissements scolaires français sélectionnés au préalable.

Certification DELF scolaire

53Cette certification a été mise en œuvre au Portugal depuis l’année scolaire 2007/2008. Selon les données de l’Institut Français du Portugal, en 2013/2014, le projet impliquait 28 centres de passation et 166 établissements scolaires publics. En outre, 1783 élèves portugais ont obtenu le diplôme et le taux de réussite a été de 98,6 %.

54Premièrement, il faut souligner que l’évaluation et la certification linguistique reconnues internationalement sont un atout pour les élèves portugais – il y a donc une valorisation académique, professionnelle, personnelle et sociale.

55Deuxièmement, les épreuves sont organisées selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues (CECR) et certifient le niveau de compétence linguistique acquis – d’A1 à B2.

56Finalement, il faut remarquer qu’un groupe de travail a été créé en 2014, en incluant représentants du MEC et de l’IFP, dans le but d’établir le cadre institutionnel et juridique de ce processus au Portugal.

Information additionnelle

57On peut trouver de l’information sur le système éducatif portugais, la législation, les documents pédagogiques de référence, les plans d’études et les projets nationaux sur le site de la Direction générale de l’Éducation : http://www.dge.mec.pt.

58Il y a aussi de l’information disponible sur le système éducatif portugais sur le site d’Eurydice : https://webgate.ec.europa.eu/​fpfis/​mwikis/​eurydice/​index.php/​Portugal :Overview

59Pour des informations à propos des programmes et des projets développés dans le domaine du français, vous pouvez contacter directement la DGE, par courrier électronique (eulalia.alexandre[at]dge.mec.pt et ana.mayer[at]dge.mec.pt).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Eulália Alexandre, « Système éducatif portugais », Carnets [En ligne], 8 | 2016, mis en ligne le 30 novembre 2016, consulté le 25 novembre 2017. URL : http://carnets.revues.org/1832 ; DOI : 10.4000/carnets.1832

Haut de page

Auteur

Eulália Alexandre

Direção-Geral da Educação
eulalia.alexandre[at]dge.mec.pt

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Carnets est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons - Atribution – Pas d’utilisation commerciale 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Latindex
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo APEF – Association portugaise d’études françaises
  • Revues.org